et c’est sorti !

À la suite du très bel article de Misspress: Fallait que ça sorte, je décide moi aussi de pousser un coup de gueule ! Lisez cet article qui résume malheureusement si bien ce que que chacune des femmes a enduré au moins une fois dans sa vie.

Et j’ajouterai un texte d’Annie Cohen, écrit il y a 40 ans, toujours d’actualité:

« Dans quel état de guerre vivons nous pour frôler les murs, baisser la tête, subir à longueur de vie la peur de rentrer, de sortir, de flâner, de marcher ? Dans quel état de guerre vivons nous pour nous barricader à tout âge derrière trois verrous et un judas. ? Dans quel état de guerre vivons nous pour voir derrière tout homme un violeur en puissance ? La guerre existe et nous ne l’avons pas déclarée. A nous maintenant de nous défendre, et d’y répondre.
Le viol est l’acte qui contient la totalité de la haine et du mépris des femmes. Pouvons nous y répondre par l’indifférence et par l’amour ?
Pourquoi, à défaut de déclaration de guerre les femmes font elles des déclarations d’amour sinon pour conjurer leurs peurs ? »

Advertisements
Cet article a été publié dans féminisme ou humanisme?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s