Un jour de pluie [février 2010]

Je l’ai rencontrée un jour de pluie. Je descendais les marches de la station Cluny- Sobornne. J’étais pressée, j’avais un rendez-vous important avec un éditeur. Je descendais les marches trois par trois. J’allais tomber. Je n’avais pas fermé l’œil de la nuit, bien trop excitée à l’idée de publier mon tout premier recueil de nouvelles. Je l’ai rencontrée un jour de pluie. Je croisai son regard, je glissai, je trébuchai et m’étalai de tout mon long contre la vitre de ces portes qui ne s’ouvrent jamais. Le manuscrit que j’avais dans les mains avait atterri sur le sol mouillé. Une jeune femme le ramassa. Cette femme dont j’avais croisé le regard. Regard perturbant. Il ne pleuvait plus. Je l’ai rencontrée un jour de pluie. Elle portait un trench basique qui la rendait cependant magnifique. Il ne pleuvait plus. Le soleil apparut, un arc-en-ciel vint prendre sa source dans ma main lorsqu’elle me tendit la sienne afin de m’aider à me relever. Une illumination. J’aurais pu dire que j’avais vu Dieu, si j‘avais eu envie de sublimer notre rencontre. Mais notre rencontre se fit un jour de pluie.

J’ai rencontré ta mère un jour de pluie. Nous nous sommes quittées un jour de neige. Notre relation s’était assez solidifiée. Elle ne pouvait plus fondre. Cela suffisait.

Je l’ai rencontrée un jour de pluie. Il faisait nuit lorsque ce jour là, ce premier jour, je la quittais. J’avais assemblé, la nuit suivante, de si laids mots à de si beaux mots que mon éditeur acceptait déjà de publier le prochain avant que le premier ne fût sorti.

Je l’ai rencontrée un jour de pluie et j’avais attendu quelques semaines avant de la revoir afin de finir mon histoire. ; Afin de pouvoir en commencer une autre, celle que je ne souhaitais pas écrire mais juste vivre. Je l’ai rencontrée un jour de pluie. Nous nous sommées aimées pendant 7 ans. Maintenant c’est fini, mais je l’avais quand même rencontrée un jour de pluie. Et si le ciel pleure d’une telle rencontre, c’est qu’elle se veut belle, cette rencontre. Mais un jour de pluie, rien n’est dit sur la relation à venir. Un jour de pluie, c’est la rencontre qui compte. Je l’ai rencontrée un jour de pluie. Ma plus belle rencontre.

Advertisements
Cet article a été publié dans à poil(s), et la poésie naquit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s