Pensée de janvier (janvier 2010)

Dans la lignée des vieilles choses et des vieux textes, voici une vieille pensée, qui sera, elle aussi, toujours d’actualité:

Mademoiselle, vous avez fait tomber quelque chose.
Qu’ai-je fait tomber?
Un sourire sur mes lèvres et une rougeur dans mon coeur.

Une rougeur dans mon coeur.

Quant à Scarlett, elle me fera toujours rougir, aussi.

Advertisements
Cet article a été publié dans à poil(s), et la poésie naquit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s