Campagne contre le viol

 

Nous y sommes, demain sera la Journée internationale contre les violences faites aux femmes. On se souvient encore de Fillon qui voulait en faire la grande cause nationale de 2010. Je tousse un peu, j’applaudis à peine ce qui n’est qu’un symbole.

Osez le Féminisme, le Collectif féministe contre le viol et Mix-Cité ont lancé la campagne contre le viol: Viol: La honte doit changer de camp.

Alors les articles fusent, les Inrocks font un « dossier » d’une page, le site est lancé en une nuit et voit le jour le 24(aujourd’hui), la campagne va durer trois jours; trois jours: si peu pour les 75000 femmes qui sont violées en France chaque année. Si peu face à l’ignominie des actes justifiés et parfois rendus légitimes par le fait que « l’homme-est-un-animal-sexuel-qui-marche-à-l’instinct-et-que-la-femme-est-un-être-docile-et-raisonné-qui-n’est-pas-intéressé-par-le-sexe ». Je ne parle en nom de personne mais de tant de gens finalement qui pensent, insconsciemment, que si les femmes sont violées, c’est parce qu’elles l’ont voulu, ou parce que l’homme est différent, un être « testotéroné » qui ne contrôle pas ses pulsions. Mais là où les gens se trompent, c’est que le viol n’est, dans la plupart des cas, pas une histoire de sexe mais bien une histoire de domination masculine et de sexisme. Je n’accuse pas les hommes, j’accuse la société sexiste, rassurée par les religions et les traditions, et le système.

Il faut quand même préciser que le viol n’est devenu un crime aux yeux de la loi qu’en 1980, c’est à dire, il y a 30 ans. Donc la génération précédente (l’âge de nos mères par exemple) n’auraient pas pu porter plainte si elles l’avaient voulu en cas de viol.

Et encore aujourd’hui, seule UNE victime sur DIX ose porter plainte, par crainte de la honte ou de l’absence de crédibilité et de compréhension. D’ailleurs, voici les chiffres.

C’est quand même honteux, et j’ai même envie d’ajouter; dans un pays qui se dit pays des droits de l’Homme, qu’une femme victime de viol n’ose pas porter plainte, c’est honteux que la justice ait tant tardé à punir le viol par la loi, c’est honteux de devoir se justifier, encore et toujours, aux hommes et même aux femmes; même à soi-même…

« De toute façon, c’est une salope, tu as vu comme elle se fringue, puis elle aime séduire les hommes…normal que l’un d’entre eux n’ait pas pu se retenir…puis, c’est un homme… »

Ah, vous trouvez ça normal, vous?

Et par souci de politiquement correct, vous allez tous et toutes me dire que ce n’est pas normal, alors qu’en réalité ce discours est tenu par une majorité de personnes, et c’est totalement inconscient.

Alors, changez de discours. Une jupe courte ne justifie pas un viol et ne le justifiera jamais. C’est tout simplement honteux et ignoble!

Alors, signez la pétition !

Et j’ai envie d’ajouter un texte d’Annie Cohen écrit il y a près de 40 ans et toujours d’actualité, malheureusement.

« Dans quel état de guerre vivons nous pour frôler les murs, baisser la tête, subir à longueur de vie la peur de rentrer, de sortir, de flâner, de marcher ? Dans quel état de guerre vivons nous pour nous barricader à tout âge derrière trois verrous et un judas. ? Dans quel état de guerre vivons nous pour voir derrière tout homme un violeur en puissance ? La guerre existe et nous ne l’avons pas déclarée. A nous maintenant de nous défendre, et d’y répondre.
Le viol est l’acte qui contient la totalité de la haine et du mépris des femmes. Pouvons nous y répondre par l’indifférence et par l’amour ?
Pourquoi, à défaut de déclaration de guerre les femmes font elles des déclarations d’amour sinon pour conjurer leurs peurs ? »

Voilà, j’ai dit mon mot avec mes mots!

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans féminisme ou humanisme?, hurler un peu, liens, politique, société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Campagne contre le viol

  1. Anaïs Misfits dit :

    Il faut alerter et sensibiliser l’opinion sur le sujet. Pour cela, je trouve la campagne très percutante, et la signature très juste. Mais à quel moment parle-t-on de « vivre ensemble » ? Elles adoptent une posture anti-mec les dessert. Malgré tout, au-delà des clivages, toutes les initiatives sont les bienvenues ! La suite sur : http://anaismisfits.canalblog.com/archives/2010/11/24/19690015.html Anaïs Misfits

  2. La campagne de lutte me semble évidemment importante mais franchement, je trouve le visuel totalement raté, mièvre, posé, ridicule, banale et ça me met en colère tant il édulcore et dessert le propos. Un viol c’est révoltant, violent, répugnant, odieux et cette photo n’évoque rien de tout ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s