Women Are Heroes

Au pluriel et au féminin, est conjugué ici l’héroisme. Aux quatres coins du monde, du Brésil au Cambodge, dans les favelas parfois les plus dangereuses, la caméra donne la paroles aux femmes. Non, pas de récent déluge, ni même une actualité particulièrement violente. Seulement, une parole donnée aux femmes après avoir été photograhiées par J.R..

J.R., photographe – et réalisateur-  au nom et au visage inconnus a – dans un projet gigantesque- photographié des femmes anonymes vivant dans (parfois) les coins les plus pauvres au monde. Mais ici, pas de misérabilisme, aucune victime, puisque ces femmes sont des héros, elle grimacent devant l’objectif et expriment leur désirs, leurs peurs, leurs espoirs. Elles ont 6, 25 ou bien 80 ans; derrière chacune d’entre elle, femme anonyme, se cache une histoire, unique. Mais ce projet a un sens universel, il réunit toutes ces femmes, héroines pour quelques mois, en affichant leur regards, leurs sourires ou leurs grimaces sur les toits des favelas.

Puis la caméra se fait appareil photo, en mouvements saccadés et rapides et la bande son rythme les images qui défilent. Il ne manque plus que les mots posés. La caméra en retrait, le réalisateur n’est nulle part, il montre, et ne démontre rien.

J.R. est avant tout un artiste, un photographe, il ne fait pas un travail militant, mais un travail engagé; et nous montre ce que les médias nous montrent jamais: qu’il y a une vie derrière la violence et la pauvreté des favelas. Qu’il y a une vie et qu’elle est parfois bien moins grise que nos rues.

Le film ne tombe jamais dans le pathos, il exprime l’humanité la plus grande, l’espoir et la détermination avec laquelle ces femmes avancent, et vivent. Elles sont à la fois pleines d’humour, et d’amour, agressives et en colère, pleines de joie; héroines, jamais victimes.

Et c’est drôle, émouvant, violent, totalement bouleversant.

Car il rassemble et qu’il est porteur d’espoir.

Un film humaniste. Rare.

« Aujourd’hui, quand je discute avec les enfants, je vois que les choses vont bien côté éducation, mentalités etc. L’avenir est prometteur ».

 

Advertisements
Cet article a été publié dans féminisme ou humanisme?, sept° art. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Women Are Heroes

  1. W. dit :

    La bande annonce m’avait déjà interpellée, mais cette fois c’est définitif, je DOIS aller le voir, et je n’y manquerai pas.

  2. Gabrielle Grenier dit :

    une autre phrase clé :  » on a faim de culture. » !

  3. Ping : dans le rétro mensuel cinématographique | J'ai fait l'amour aux mots…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s