le féminisme libère les hommes

Hier, je suis tombée sur le topic « Féminisme » d’un forum. Les femmes y expliquaient leur vision du féminisme et j’avoue avoir été outrée par certains propos. « Le féminisme ne sert plus à rien de nos jours. » ou « Le feminisme est trop « réac« .

Qu’est-ce qu’est le mouvement féministe? Encore une lutte utopique dans une société qui n’a plus sa place pour les idées révolutionnaires? Encore une lutte vouée à l’échec? Encore une lutte qui ne sert plus à rien car « de-toute-façon-nous-avons-tout-et-qu’avons-nous-gagné?-puisqu’on-travaille-deux-fois-plus-maintenant« .

Dans le film Debout de Carole Roussopoulos -dont je parle beaucoup- une des militantes raconte qu’une de ses amies, après avoir obtenu le droit d’avorter a finalement décidé de garder l’enfant. Je vous vois déja en train de dire « Mais pourquoi elle le garde, maintenant qu’elle peut avorter légalement? »  Et bien tout simplement parce que, désormais, elle a le choix. Alors, certes, on peut discuter du fait que travailler soit un progrès ou pas, mais pour moi, et je crois, pour la plupart des féministes (du moins je l’espère), le féminisme,  c’est avoir le choix. Car nos corps nous appartiennent, et chacune d’entre nous sait de quoi elle est capable, chacune d’entre nous a le choix de faire ce qu’elle veut avec son corps dans la mesure où ça lui convient. Mais il faut des lois pour encadrer cela, pour que ça ne devienne pas n’importe quoi. C’est pour cela que je suis en faveur de la GPA, et que je suis contre l’interdiction du porno et de la prostitution. Comme je le disais dans un précédent billet, c’est en utilisant les outils actuels des médias de masse et en les détournant que nous avançons, et pas en interdisant ces outils là.

Par ailleurs, le féminisme reste, hélas, une lutte qui a encore beacoup de chemin à faire. Même parmi les femmes.

Et au-delà des femmes, les hommes auraient tout à gagner d’une telle égalité.

Combien de fois est-ce que j’entends une femme hétérosexuelle (parfois lesbienne)  et non féministe -limite machiste – dire du mal d’un homme pour x raison ou dire qu’un homme doit être galant et payer le restau? Pourquoi accepter le fait que les hommes payent l’entrée des boîtes de nuit et pas nous? Si nous voulons l’égalité, nous perdrons des « avantages » financiers, mais qu’est-ce que c’est par rapport à tout ce que nous avons à gagner, toutes et tous, vraiment? Sommes-nous autant materialistes et individualistes à vouloir garder des privilèges d’objet? Car oui, lorsqu’un homme paie son entrée en boîte, il paie pour choper une nana; la femme elle, ne paie jamais, ou très rarement, pour se faire choper. C’est ainsi que le monde marche, et ce système hiérarchique sert au capitalisme. Tout comme le système capitaliste sert à cette idéologie dichotomique et hétéronormé.

Au départ, je voulais surtout vous faire partager une vidéo du site ted.com qui référence des colloques et conférences sur des sujets variés.

J’ai découvert cette vidéo en trainant mes yeux sur ce blog (décidemment, week-end geeky-féministe-lesbien). Je trouve que la vidéo est à la fois pertinente mais aussi bouleversante pour l’un des passages. Je vous laisse regarder.

Publicités
Cet article a été publié dans féminisme ou humanisme?, liens. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s