Archives de catégorie : et la poésie naquit

ironie, j’invente ton nom

Ce soir, j’ai pensé à Auguste Renoir. « Je suis prise, éprise, incomprise. Coupable, pas palpable, tourmentée, je sais. Je ne saisis rien, ni mes désirs, ni mes émotions. Tout est soudain, si vif. Je suis prise, éprise, incomprise. Je suis … Lire la suite

Publié dans et la poésie naquit, perso | 2 commentaires

Je suis une femme

(écrit en 2009) Je sors de chez moi, je suis une femme. Je sors de chez moi, j’ai le corps d’une femme. Je suis dans la rue, je suis une femme, donc, baisable. Y’a un connard à droite qui dit:«Je … Lire la suite

Publié dans et la poésie naquit, féminisme ou humanisme?, perso | 2 commentaires

à qui?

à écouter: Warpaint- Set Your Arms Down Souvent, je me demande. Après une conversation, je me suis demandée; souvent, je me suis demandée. Je me demande toujours, d’ailleurs. Peut-être qu’on se le demande tous, toutes. Ou peut-être que l’on y … Lire la suite

Publié dans à poil(s), et la poésie naquit | Laisser un commentaire

J’aime les femmes (déc 2009)

J’aime leur sexe plus que leur genre. J’aime un buste légèrement dévoilé. Une chair blanche, la naissance des seins. Les genoux qui divaguent sous des collants noirs qui s’emmaillent. J’aime les poignets nus, les doigts fins. Les mains longues, les … Lire la suite

Publié dans à poil(s), et la poésie naquit | 6 commentaires

Alright (avril 2010)

  écouter Alright de Kinnie Star « Mon cœur suit le tempo de cette mélodie. The beat of the drum. Mes doigts dansent sur le clavier, je n’ose plus contrôler l’assemblage de ces lettres. Je ne peux pas faire de bruit. … Lire la suite

Publié dans à poil(s), et la poésie naquit, perso | Laisser un commentaire

Pensée de janvier (janvier 2010)

Dans la lignée des vieilles choses et des vieux textes, voici une vieille pensée, qui sera, elle aussi, toujours d’actualité: –Mademoiselle, vous avez fait tomber quelque chose. –Qu’ai-je fait tomber? –Un sourire sur mes lèvres et une rougeur dans mon … Lire la suite

Publié dans à poil(s), et la poésie naquit | Laisser un commentaire

Un jour de pluie [février 2010]

Je l’ai rencontrée un jour de pluie. Je descendais les marches de la station Cluny- Sobornne. J’étais pressée, j’avais un rendez-vous important avec un éditeur. Je descendais les marches trois par trois. J’allais tomber. Je n’avais pas fermé l’œil de … Lire la suite

Publié dans à poil(s), et la poésie naquit | Laisser un commentaire